Criminalisation de la solidarité par un gouvernement autoritaire   Recently updated !


Communiqué

Criminalisation de la solidarité par un gouvernement autoritaire

Après le harcèlement des réfugiés en détruisant leurs abris de fortune, leur tri sur base des cultes, la planification de rafles pour leur expulsion vers des pays où leur intégrité physique, leur vie, sont menacées, la tentative d’obligation faite aux travailleurs sociaux d’être des indics de la police, voici le temps de la criminalisation de la solidarité !

En effet, allant plus loin dans l’ignominie, ce gouvernement ose prétendre interdire la solidarité, en criminalisant les habitants de notre pays venant en aide aux réfugiés. Gouvernement qui contourne au passage – sous prétexte de lutter contre l’immigration clandestine – des principes fondamentaux comme : l’inviolabilité du domicile privé et le respect de la vie privée.

Le droit de manifester sa solidarité fait partie des droits fondamentaux d’une démocratie !

A coup de déclarations martiales assorties de coups de menton, Messieurs Charles Michel, Jan Jambon, Theo Franken, etc. développent l’arsenal répressif et antidémocratique de textes liberticides et attentatoires à la démocratie. Faut-il rappeler que nombre des décisions de ce gouvernement ont été totalement ou partiellement condamnées comme arbitraires par des juridictions ! Site de la Ligue des Droits de l’Homme 

Ce gouvernement s’enfonce dans la répression ! Jusqu’où ira-t-il ?

Le CLP-KVD n’est pas le seul à s’en inquiéter, c’est pourquoi il publie les communiqués de la LDH Lire ici et du CAL Lire là. La condamnation est là,  identique !.

Les remises en cause de l’inviolabilité du domicile privé, du respect de la vie privée, du droit à la solidarité qualifient la nature liberticide de la politique autoritaire de ce gouvernement.

Pour défendre nos libertés démocratiques, il faut stopper la politique autoritaire de ce gouvernement !

La défense permanente des libertés individuelles et collectives, du progrès social, de la paix entre les peuples font également partie du socle des préoccupations du CLP-KVD et par conséquent de ses responsabilités. C’est pourquoi :

Le CLP-KVD appelle à l’union la plus large
pour s’opposer à la politique liberticide de ce gouvernement.

25/01/2018